Historique
Les Côtes de Francs

« La plus petite des appellations de Bordeaux – 450 hectares – ressemble à un petit état indépendant et occupe les coteaux les plus élevés de la Gironde, à mi-chemin entre les vallées de l’Isle et de la Dordogne, à l’est de Saint Emilion.

Les autres sites de
Nicolas Thienpont
Château Pavie Macquin
Château Larcis Ducasse
Château Les Charmes Godard
Château Puygueraud
Château La Prade
 
Ici, la polyculture imprime partout une respiration très vivante : prés, cultures céréalières alternent avec la vigne. Née en 1967, l’appellation appartient bien à la famille bordelaise. Ses vins ont cette netteté des bordeaux de bonne race.
Humble perle du vignoble bordelais, les Côtes de Francs n’en constituent pas moins l’une de ses pierres les plus précieuses. »

La Famille Thienpont.

Un nom et une famille ont contribué à la percée de l’appellation : la « tribu Thienpont ». Cette famille de négociants originaires de Oudenaarde (Flandres) possède aussi le Vieux Château Certan, l’un des crus les plus renommés de Pomerol.
Le patriarche George Thienpont a acheté en 1946 le Château Puygueraud dont la masse élégante domine toute l’appellation. Pourtant, à son arrivée, le vignoble était ruiné. George Thienpont l’a relevé, patiemment, au milieu de ses treize enfants, restructurant les sols à travers la polyculture et l’élevage. Ce n’est que vers la fin des années 70 qu’il entreprend de replanter le vignoble et le millésime 1983 fut le premier vin du château.
Aujourd’hui, le château produit trois vins : le Château Puygueraud, le Château Lauriol et la Cuvée George du Château Puygueraud. C’est maintenant un des fils de George, Nicolas, qui élabore les vins des différentes propriétés.

Les Vins.

Le Château Puygueraud est produit principalement à partir du cépage merlot, avec cependant une part de cabernet assez marquée pour l’appellation et une pointe de malbec qui apporte sa touche poivrée à l’assemblage. A partir de 2005, le cabernet sauvignon est arraché pour lui préférer le cabernet franc, plus précoce et mieux adapté au terroir des Côtes de Francs.

« George », la cuvée du Château Puygueraud produite en petite quantité, est une cuvée qui se veut être un clin d’œil à notre père qui appréciait cabernets et malbecs – sans être une « tête de cuvée ». Elle possède la curiosité d’être assemblée de 35% de malbec, de seulement 20% de merlot et le reste en cabernet. D’où une originalité d’expressions aromatiques à l’heure où beaucoup de vins finissent par se ressembler comme issus du même moule.

Le château Lauriol est principalement le deuxième vin de Puygueraud, produit sur les jeunes vignes de l’exploitation.